Recommandation: Ce jour-là … Née le 18 avril 1990, la cycliste néerlandaise Anna van der Breggen | Nouvelles

par

Par Julien Pretot

PARIS (Reuters) – Il est difficile de se faire un nom lorsque votre coéquipière à Oranje est Marianne Vos, pourtant Anna van der Breggen a fait exactement cela dans une carrière impressionnante.

La Néerlandaise, qui a 30 ans samedi, a remporté la médaille d'or de la course sur route aux Jeux olympiques de Rio en 2016 et a ensuite obtenu le maillot arc-en-ciel aux championnats du monde à Innsbruck deux ans plus tard après une échappée de 39 km en solo.

Elle était déjà deuxième en 2015 et a de nouveau remporté la médaille d'argent l'année dernière, s'ajoutant à une longue série de succès, y compris une cinquième victoire record en Flèche Wallonne, la course d'une journée la plus prestigieuse du calendrier féminin.

Il a valu au cavalier Boels Dolmans le surnom de «reine des Ardennes».

"Je ne m'attendais pas à tout cela quand j'ai commencé le cyclisme à l'âge de sept ans", explique Van Der Breggen.

"Quand j'étais si jeune, je suis souvent allé à l'entraînement des pilotes et des courses de mes frères. Après avoir fait moi-même quelques courses, j'ai été vendu.

"Je voulais faire du vélo. Le plaisir que j'ai eu à faire du vélo à ce moment-là n'a jamais disparu."

Vos, fleuron du cyclisme hollandais avec 14 titres olympiques et mondiaux sur route, cyclisme sur piste et cyclo-cross, a pris la montée de plusieurs compatriotes dans sa foulée.

La compétition est désormais féroce au sein de l'équipe néerlandaise, qui a remporté cinq des huit derniers titres mondiaux de course sur route et trois des cinq derniers titres olympiques.

Van der Breggen a contribué à deux de ces huit titres, mais sa constance sur la Flèche Wallonne pourrait être ce qui la rend très spéciale.

Elle a remporté les cinq dernières éditions de la course, qui se terminent au sommet de la montée brutale du Mur de Huy, un exploit que même Vos n'a pas réussi à réaliser car ses cinq victoires se sont réparties sur sept ans.

Van der Breggen n'a pas l'intention de mettre un terme à sa carrière de sitôt, car elle en aime très peu.

"Je suis heureuse chaque jour que je suis sur mon vélo, c'est la clé pour performer en tant qu'athlète", dit-elle.

Quoi qu'il arrive, elle a maintenant un an de plus pour attendre qu'elle puisse défendre son titre olympique à Tokyo.

(Reportage par Julien Pretot; Édition par Christian Radnedge)