Nos tests: Cyclisme – Championnats du monde : Le Moyen-Orient pour remplacer la Suisse ?

Publié le 9 mai 2020 à 14H39

Aurélie SACCHELLI

Alors que les organisateurs des championnats du monde d’Aigle-Martigny (Suisse), prévus fin septembre, ont annoncé qu’une décision serait prise fin juin quant à leur tenue, le Moyen-Orient pourrait être une solution de repli.

Et si les championnats du monde 2020, annoncés comme très difficiles à Aigle-Martigny, dans les montagnes suisses, déménageaient du côté du Moyen-Orient, sur des routes un peu moins escarpées ? C’est en tout cas ce que révèle Marca. Selon le journal espagnol, l’Union cycliste internationale réfléchirait à organiser les Mondiaux en novembre, si la Suisse ne peut pas les accueillir du 20 au 27 septembre, comme c’est prévu dans le nouveau calendrier dévoilé mardi par l’UCI (les Mondiaux sont d’ailleurs l’une des rares compétitions dont la date n’a pas changé) Les rassemblements de plus de 1000 personnes étant interdits en Suisse jusqu’à la fin du mois d’août, les organisateurs des championnats du monde d’Aigle-Martigny avaient fait savoir lundi dernier qu’ils se donnaient jusqu’à fin juin pour prendre une décision définitive.

Oman, le Qatar ou les Emirats Arabes Unis ?

Si les nouvelles venant de Suisse étaient mauvaises, l’UCI pencherait donc pour Oman, le Qatar ou les Emirats Arabes Unis. Des pays habitués à organiser des courses cyclistes. Oman organise son Tour chaque année depuis 2010 (sauf en 2020 suite à la mort du sultan qui a entraîné une période de deuil national de 40 jours), le Qatar a accueilli les championnats du monde en 2016, alors que les Emirats ont également leur Tour depuis 2019, et il a été interrompu avant la fin cette année, suite à la confirmation de cas positifs au coronavirus au sein du peloton. Dans ces trois pays, le coronavirus a tué respectivement 17, 13 et 174 personnes à ce jour. S’ils ont lieu au Moyen-Orient, ces Mondiaux se dérouleraient après la Vuelta, qui se courra du 20 octobre au 8 novembre cette année. Le site spécialisé Cyclingnews rappelle que les Mondiaux représentent le plus gros revenu de l’année pour l’UCI, qui fera donc le maximum pour les organiser.