Analyse de l’atelier: L'APC et l'UCI envisagent d'étendre les feuilles de départ de la grande tournée – VeloNews.com

<div data-inject-ads = "" data-inject-ads-options = "" balisage ":["[« 

"], "filtre": "nextExceptions": "img, blockquote, div", "nextContainsExceptions": "img, blockquote" ">

Le syndicat des coureurs, le CPA, a proposé à l’UCI d’augmenter les tournées de cette année pour inclure des équipes supplémentaires.

La décision d'inclure des équipes supplémentaires est une tentative de jeter une bouée de sauvetage vers autant de tenues cyclistes professionnelles que possible à une époque où le coronavirus a bosselé les coffres de l'équipe et a conduit à une série de mesures de réduction des coûts.

«Nous travaillons pour que les grandes tournées qui ont lieu ne soient pas [a] limitation des équipes, mais plutôt augmenter la limite [to] 200 coureurs », José Luis De Santos, président de l'Association des cyclistes professionnels (ACP) a déclaré mercredi. L'ACP agit en tant que délégation espagnole de l'APC.

"Imaginez que le Tour ou la Vuelta pourrait inviter deux autres équipes", a déclaré De Santos. «Il y aurait deux équipes qui auraient une continuité pour 2021, ce qui serait très important pour le cyclisme.»

L'arrêt de course de début de saison a vu un certain nombre d'équipes indiquer difficultés financières, avec Mitchelton-Scott, Astana, Bahreïn McLaren et Lotto-Soudal coupant ou reportant tous les salaires, et l'équipe CCC suspendre ses activités tout à fait. L'APC récemment intervenu pour protéger les coureurs, en précisant que les réductions de salaire ne seraient acceptées qu'au cas par cas et avec la preuve que les contrats ne pourraient pas être respectés.

La dernière décision «est l'une des choses sur lesquelles nous travaillons avec l'ACP afin de perdre le moins d'emplois possible», a déclaré De Santos.

L'idée est la suivante dans une longue liste de choses auxquelles l'UCI doit réfléchir alors qu'elle travaille à la restructuration du calendrier cycliste. Cela fait seulement deux ans que les équipes du Grand Tour ont été neuf à huit coureurs pour améliorer la sécurité du cycliste.

"L'UCI étudie la question", a déclaré De Santos. "Le [race] les organisateurs aussi, bien que nous ne leur ayons pas encore parlé car maintenant ils travaillent sur autre chose. Mais je pense que l'UCI, les organisateurs et l'Association des groupes sportifs seraient en faveur de la mise de deux équipes de plus dans chacune de ces courses. Ce serait pour le bien commun, pas pour autre chose. »